Psychopraticienne

Applications de la Psychopratique

Blocages émotionnels – Schémas répétitifs – Anxiété – Stress – Stress Post Traumatique – Troubles du sommeil – Troubles alimentaires – Phobies – Dépendances – Problèmes de confiance en soi – Vision pessimiste de la vie – Recherche d’un ego-équilibre – Conflits dans le couple ou dans la fratrie – Conflits professionnels – Burn out – Distorsions de l’image et de l’estime de soi …

Qu’est-ce qu’un Psychopraticien ?

Le Psychopraticien aide les personnes en détresse morale à Être et à avancer en paix avec leur propre intériorité.

Le Psychopraticien est un professionnel qui exerce la Psychopratique : l’accompagnement d’une personne en souffrance ou en état de mal-être moral.

Le terme de psychopraticien est apparu en 2012 lors de la réglementation du métier de « psychothérapeute » (ce terme désormais réservé aux médecins et aux psychologues répondant à des critères précis de formation, stage et supervision). Aujourd’hui la Psychopratique représente donc une alternative à la Psychothérapie. En France, la psychothérapie enseignée à l’Université s’appuie sur la Psychanalyse et l’Approche comportementale et cognitive. Toutes les autres disciplines (telle la Gestalt, l’hypnose, la PNL, l’art-thérapie etc.) relèvent de formations privées (sur place, à distance, lors de séminaires, d’ateliers etc.) françaises ou internationales (reconnues par des organismes étrangers). Elles n’en sont pas moins riches et utiles au thérapeute.

Le Psychopraticien s’est formé selon ses attirances à différentes méthodes et thérapies mais possède surtout un « vécu », un parcours, un bagage (humain, social, thérapeutique). Il s’installe souvent comme thérapeute à un tournant de sa vie où il considère avoir acquis suffisamment d’empathie, de qualités d’écoute et de recul pour instaurer un dialogue cadré, en espace sécurisé, et être apte à engager le client sur la voie du développement de personnalité.

La personnalité du Psychopraticien a pour effet de l’attirer vers certaines
approches. Ainsi, le choix d’une méthode thérapeutique s’avère très personnel.

Au-delà d’un diplôme, la thérapie est bien une rencontre entre deux individus, deux âmes, deux personnalités. La psychopratique est un métier où le vécu et l’expérience prédominent. Le Psychopraticien ne cesse d’apprendre et de grandir. Il apprend aussi de ses clients. Pour le thérapeute être passé par les épreuves de la vie (pertes, deuils, événements formateurs, constructifs, réussites, évolutions ou événements traumatisants etc.) est la meilleure des écoles. Surtout lorsqu’il a effectué un travail sur lui. C’est la relation de confiance qu’établira le Psychopraticien avec son client qui servira de support à l’évolution de ce dernier.

Choisir son psychopraticien

C’est avant tout une rencontre qui a lieu. La « résonance » est-elle présente ? Votre thérapeute est il statique, engageant, chaleureux ou distant ? Ressentez-vous le besoin d’un accompagnement innovant ou au contraire plus classique ? Comment votre Psychopraticien manie-t-il le « champ des possibles » ? A-t-il lui même été confronté à l’écueil que vous rencontrez aujourd’hui ou sentez-vous qu’il est à mille lieues de pouvoir profondément comprendre vos « circonstances » ? Peut-il observer votre situation à travers différents filtres (peur, angoisse, deuil, perte, correction…) Votre ressenti vous le dira ! Alors faites vous confiance !

Mes techniques

Le ‘traitement’ indiqué doit comporter des activités en lien avec une théorie thérapeutique à laquelle le thérapeute et son client adhèrent. Le client doit expérimenter une relation collaborative avec le thérapeute.

La thérapie sera d’autant plus efficace que je parviendrai à rentrer dans le monde de mon client. Avant de débuter tout travail, je souhaite considérer le client dans son entièreté et le comprendre pleinement.

Je reçois des adolescents, des adultes, des couples et des familles en situation de mal-être, dans la confidentialité, la simplicité et l’empathie. Une longue anamnèse, dans un cadre détendu, me permettra de mieux vous connaître. Mon expérience de la thérapie cognitive me permet de déterminer la vision que vous entretenez de vous-même, des autres, de la vie et de l’avenir.

Chaque séance est conçue sur-mesure, en résonance avec votre personnalité et en adéquation avec vos attentes et objectifs. Mon but : permettre une évolution qui vous satisfasse pleinement et serve vos objectifs et vos ambitions tout en révélant chez vous un potentiel méconnu.

En fin de cursus de Psychopraticien (certaines écoles dont celle dont je suis issue emploient le terme « Praticien en Psychothérapie), l’élève choisit les techniques qu’il utilisera et dont il devra, par la suite, informer ses clients.

J’allie un travail sur l’inconscient et un travail sur les croyances dysfonctionnelles. Afin d’éveiller et de développer le potentiel unique de chaque client j’ai choisi d’utiliser ;

  • La Thérapie par la parole
  • La Thérapie cognitive par laquelle le client pourra acquérir la faculté de se décentrer puis de se dissocier de ses pensées automatiques
  • La Libération émotionnelle par le Jeu de rôle et la gestuelle *

* exercices uniques favorisant la paix intérieure et la saine expression des émotions.

Ces 3 techniques suscitent chez le client une prise de conscience de ses croyances erronées, une levée de ses résistances et l’amènent à cheminer vers le Soi profond.