7 piliers pour préserver son énergie

L’énergie est l’une de nos constituantes de base. Vous le savez il y a le corps, l’esprit et cette fameuse énergie qui anime le tout. Mais la période que nous vivons, l’époque entière, a apporté son lot de complexité aux méthodes naturelles de régénération énergétique…

Pensez en termes d’énergie et de vibrations

Pour exemple, le béton nous coupe des meilleures vibrations de la terre. La disparition de la nature et des espaces naturels au profit de la ville et des cités rend difficile le bol d’oxygène facilement pris d’antan… L’évolution galopante, les technologies, l’innovation influent sur l’environnement, le climat et notre état d’esprit. Nicola Tesla disait : « Si vous voulez trouver les secrets de l’univers, pensez en termes d’énergie, de fréquence, d’information et de vibration ». La fréquence vibratoire de notre planète a beaucoup changé en quelques décennies. Auparavant sa fréquence était stable et constante (7,83 Hz). Aujourd’hui elle est fluctuante et peut s’implémenter jusqu’à 150 Hz. Cette fréquence présente désormais des creux et des pics. Il y a donc un éveil spirituel mais paradoxalement se produit aussi un fort nivellement par le bas au sein même dans les comportements humains.

A notre niveau et personnellement nous ne pouvons que nous stabiliser en gardant un taux vibratoire correct et en évitant le parasitage venu de toutes parts. Mais comment faire ? Dans deux récentes vidéos je vous expliquai Comment augmenter votre taux vibratoire et je vous parlai aussi des éléments venant abaisser notre taux vibratoire. Vous pouvez visionner ces deux vidéos pour bien comprendre comment fonctionne notre énergie.

1. Prendre vraiment conscience de son énergie comme d’un précieux potentiel

Il ne peut y avoir de protection, selon moi, sans prise de conscience réelle. Si vous n’arrivez pas à ressentir l’existence palpable de cette énergie qui vous anime alors elle demeure un concept abstrait pour vous. Il est difficile de se battre pour l’existence d’un concept très abstrait. Mais si vous faites suffisamment d’exercices pour ressentir votre énergie, pour la façonner, la palper, lui donner vie à travers vos mains, la prise de conscience opèrera. Plus vous travaillez sur cette énergie mieux elle vous sert. En sophrologie, durant les exercices de relaxation dynamique nous pouvons ressentir cette énergie entre nos mains. C’est en effectuant des exercices sur le façonnage d’énergie chaque jour, que vous prendrez conscience qu’elle est là et que c’est votre réservoir d’amour de soi, d’action, de vitalité etc. Dès lors vous voudrez la protéger.

2. Protéger son énergie de façon basique

Très basiquement je protège mon énergie en m’offrant une nourriture saine, en me reposant lorsque je suis fatiguée, en me soignant lorsque je suis malade, en entretenant des projets et des pensées positives, en évitant la stagnation mentale. Si je stagne je dois LNT (Learn New Things) comme disent les anglosaxons, c’est à dire faire travailler mon cerveau en apprenant de nouvelles choses. Chaque matin, tous les jours, même le weekend, au lever, je prends un moment pour effectuer un exercice de protection en visualisation. Cela consiste à imaginer un cercle de feu autour de nous qui soit alimenté directement pas une substance céleste et bénéfique. Nous apprenons cet exercice lors des sessions de relaxation et de sophrologie. Il permet de ne pas perdre de l’énergie et de ne pas subir, par exemple, les conséquences de pensées parasites.

3. Eliminer les processus et les flux mentaux trop chargés

Beaucoup de clients arrivent avec une problématique facilement démontable. Par exemple : refuser un deuil après des années n’est pas un problème en soi, le problème c’est le refus d’une des lois naturelles de la vie qui dit que tout est mouvant. Avoir un souci et en parler sans cesse à tout le monde, c’est l’alimenter. Il prend de l’ampleur. Accepter que les choses sont telles qu’elles sont permet de préserver son énergie plutôt que de la gaspiller en considérations mentales sans fin et sans limite. Accepter, face à un problème, un écueil, de dire : « Les cogitations ne changent rien. Elles empirent la situation » permet de relativiser.

4. Demeurer dans l’état présent

Vivre dans le passé c’est se déprimer. Vivre dans le futur c’est angoisser pour ce qui va, ne va pas ou pourrait arriver… Seul l’instant présent nous permet de préserver notre énergie en temps réel. Apprendre à ramener l’esprit dans le corps lorsqu’il s’en éloigne (perte de concentration) est bénéfique.

5. A qui, à quoi je donne de mon pouvoir ?

Collaborer avec quelqu’un c’est lui concéder un peu de notre pouvoir personnel, c’est partager notre énergie, notre empreinte énergétique. Combien d’énergie suis-je d’accord de céder à l’autre ? Si je m’investis dans un projet à 5% je ne risque pas de voir mon énergie globale vaciller dans le mauvais sens en cas de problème. Décidez à qui vous voulez donner du pouvoir. Lorsque vous postez des photos de vous sur les réseaux sociaux, vous offrez de votre empreinte énergétique et vous accordez aux autres un certain pouvoir sur vous. Celui d’applaudir ou de critiquer, d’aimer ou de jalouser… En sortant du jeu des réseaux sociaux, vous aurez peut-être le sentiment de perdre une part de votre vie sociale mais aussi celle de retrouver votre intimité et votre énergie intacte ou presque. Dans un conflit il convient de ne pas accorder trop de pouvoir à autrui.

6. Éviter de côtoyer des gens jaloux et possessifs…

Les liens de possessivité agissent sur notre énergie même à distance. Dès lors qu’un lien existe avec une personne, il est conducteur. Exemple : Une jeune fille de 21 ans décide de s’éloigner de son conjoint trop possessif. Elle part poursuivre ses études à l’autre bout du monde et décide de laisser du temps à son couple « pour voir »… Mais son ami lui téléphone tous les jours. Il veut savoir qui elle voit et ce qu’elle fait. Elle ne se sent donc pas libre même au bout du monde. Elle a besoin d’une réelle coupure énergétique avec cette personne pour avancer dans son authenticité propre.

7. Ne pas former des basses pensées ou des pensées de vengeance

Dès que vous enviez quelqu’un pour ce qu’il est ou ce qu’il possède, vous créez des formes-pensées, des magmas de pensées sombres qui ont besoin d’énergie pour survivre. Donc ces pensées vous fatiguent. Heureusement pour éliminer ces parasites nés du mental il suffit d’entretenir des pensées d’amour et de diluer les liens avec les personnes qui provoquent chez vous de la jalousie ou des pensées de vengeance. Le pardon est un puissant outil de guérison également.

Voici une histoire véridique. Mme X, 42 ans, consulte pour un mal-être lié à son passé. Il y a quelques semaines elle a revu une de ses amies de lycée qu’elle n’estimait pas beaucoup à l’époque. Cette amie, Mme Y, l’invite au restaurant pour des retrouvailles. Mme X trouve que Mme Y n’a pas changé. Selon ses dires elle n’a pas beaucoup vieilli. Elle est mariée à un bel homme depuis longtemps, elle a de superbes enfants, une carrière valorisante. Sac en cuir, tenue coordonnée, esthétique ultra-soignée et look de femme d’affaire suffisent à faire douter Mme X d’elle-même… Le manque de confiance en soi de Mme X semble refaire surface… Mme X avoue qu’elle n’aurait jamais cru que Mme Y puisse un jour avoir une vie très réussie… Elle avoue aussi qu’au lycée Mme Y était son « faire-valoir ». Depuis qu’elle a ajouté Mme Y à ses réseaux sociaux, Mme X se rend malade : elle n’en revient pas de voir que chaque jour Mme Y poste des photos de ses petites réussites. Cela va de la tarte aux pommes parfaite, au repas dans un grand restaurant avec son mari en passant par les vacances en Suisse etc. En réalité Mme X ressent un sentiment de jalousie envers son amie de lycée. Ce sentiment est né d’une idée fausse qui est « Rien ne change jamais ». Elle se sent dépassée par les changements positifs constatés chez son ancienne amie. Elle s’était construite en pensant que son amie de lycée n’avait pas changé, qu’elle était toujours le faire-valoir des autres… Mais force est de constater que Mme Y a très bien profité de cet apprentissage. Aujourd’hui elle ne laisse plus personne lui barrer le chemin… Mme X, elle, met beaucoup d’énergie à essayer de comprendre pourquoi tout a si bien réussi à Mme Y plutôt que de se concentrer sur sa propre énergie. Puis un jour, en cours de thérapie, Mme X change son fusil d’épaule. Elle accepte l’idée que tout est mouvant et en mouvement constant. Alors elle décide de changer elle-même. Elle monte son entreprise à l’instar de Mme Y et commence à valoriser et à apprécier ce qu’elle a de bon dans la vie. Elle finit par conclure que Mme X est une « super penseuse positive » qui sait faire un grand succès d’une simple tarte aux pommes… Un peu de dérision lui permet de passer le cap de la comparaison. Je lui dis au passage que chacun a son énergie propre et que nous ne sommes pas tous faits pour faire les mêmes choses. Mme Y semble être une créative hyperactive depuis toujours. Ma cliente est plutôt casanière et n’aime pas tellement sortir de sa zone de confort. Mme Y n’est peut-être pas le bon modèle à suivre… Quoiqu’il en soit son mal-être disparait dès lors qu’elle utilise son énergie à se développer ELLE sans regarder ce que font les autres. Elle comprend que la vie est courte et que nous avons tous la possibilité d’agir avec notre énergie sur notre existence. Pour préserver son énergie elle décide de considérer désormais Mme Y comme une inspiratrice plutôt que comme une personne à envier. Mais elle comprend également que c’est elle seule qui décide ou non de donner à l’autre un pouvoir sur sa vie.

Vous souhaitez penser plus positif et apprendre vous aussi à préserver vos énergies et à les utiliser à bon escient ? Visitez la page Sophrologie de ce site

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s